Plates-Formes

RMN

En 2011, un consortium de laboratoires de l’IBPC, de l’INStitut Pasteur et de l’Université Paris Descartes ont obtenu un financement « Equipex » institulé CACSICE.

Ce projet implique l’installaton en 2014 de différents outils, et notamment un spectromètre RMN "solide/liquide".

RMN
La Résonance Magnétique Nucléaire (ou RMN) est d’abord une technique d’analyse. Elle permet donc de détecter, d’identifier et de quantifier des molécules chimiques ou biologiques.

Par une utilisation plus sophistiquée, la RMN est aussi une technique de détermination structurale de molécules, et en particulier de macromolécules biologiques : protéines, acides nucléiques, ect.
RMN macromolecules 

En biologie structurale, la RMN s’est fait une place à côté de l’autre grande technique qu’est la Cristallographie aux Rayons X :

- Parce que certaines protéines ne cristallisent pas.
- Parce que l’échantillon de RMN est plus proche des conditions natives (solution aqueuse, température ambiante, interaction avec des ligands ou des récepteurs, dynamique...)
RMN rayon X 

 

Pour plus d'informations, vous pouvez consulter ce document pdf

contact :

Responsable scientifique :

  • Laurent Catoire (CR CNRS - UMR7099)

Mail : laurent.catoire@ibpc.fr

Ingénieur plateforme :

  • Christel Le Bon (IR CNRS - UMR7099)

Mail : Christel.Le-Bon@ibpc.fr

Haut de page