Actualités de l'unité




In memoriam

Marc Dreyfus (1948-2022)


Pasted Graphic
















C'est avec une grande tristesse que nous annonçons le décès de Marc Dreyfus, ami, collègue et directeur de notre unité Expression Génétique Microbienne (EGM) de 2009 à 2013. Marc est surtout connu pour ses travaux montrant les liens entre la traduction, les hélicases et la dégradation de l'ARN chez les bactéries, publiant de nombreux articles fondamentaux dans ce domaine en collaboration avec Isabelle Iost et AJ Carpousis. Marc a suivi une formation de chimiste, et a fait son DEA et sa thèse de troisième cycle avec Bernard Pullman sur la théorie de la liaison hydrogène à l'IBPC, avant d'obtenir sa thèse d'état sur l'échange de protons avec le Pr. JE Dubois à l’Université de Paris 7. Marc a été recruté au CNRS en 1977 et a passé les 11 années suivantes à l'Institut Pasteur (d'abord avec Henri Buc et ensuite avec François Rougeon) interrompues par un séjour à Gif-sur-Yvette dans le laboratoire de Piotr Slonimski. On lui a demandé de créer son propre laboratoire à l'École Normale Supérieure de la rue d'Ulm en 1988 et il y a dirigé l'UMR8541 de 2002 à 2008. Il a été convaincu par Mathias Springer de revenir à l'IBPC en 2009 après une interruption de 40 ans pour créer une équipe en collaboration avec Kyle Tanner, Josette Banroques et Thierry Bizebard et devenir directeur de l'EGM. A sa retraite, Marc a rejoint l'unité de Francis-André Wollman pour son éméritat (2014-2019). Même à la fin de son éméritat, Marc est resté étroitement impliqué dans l'IBPC et a joué un rôle clé en aidant l'archiviste Diane Dosso à obtenir une subvention de l'ANR pour étudier la contribution de la philanthropie à la recherche scientifique française via les archives de l'IBPC. Il a gardé de solides amitiés avec de nombreux membres de l'IBPC, revenant régulièrement pour échanger des nouvelles tant avec les chercheurs qu'avec le personnel technique, et surtout avec les gestionnaires qui l'ont aidé à gérer l'EGM avec succès, Laurence Gauthier et Isabelle Krempholtz.

Marc était le plus sincère et le plus gentil des hommes, qui laissera un souvenir ému à tous ceux qui l'ont connu. En plus de ses connaissances encyclopédiques en science, Marc était une fontaine de connaissances en histoire et en géographie françaises. Grand amateur du système ferroviaire français, il a visité tous les coins de l'hexagone. Sa simplicité, son humanité, son authenticité et sa loyauté envers ses amis nous manqueront cruellement.



Cofund Fellowship program



Le 3ème appel à candidatures est ouvert en septembre 2022 avec 2 postes post-doctoraux:


1. RNA maturation (Equipe Carine Tisné) Apply


2. Methylation of the translation apparatus (Equipe Valérie Heurgué) Apply

Date limite de candidature : 3 Novembre 2022

Plus d’informations : http://labexdynamo.ibpc.fr/fp-dynamo-paris/

Soumission à : dynamocofund@ibpc.fr



Recrutement d'une Nouvelle Equipe


The Microbial Gene Expression unit (EGM/UMR8261 CNRS Université Paris Cité) is seeking to recruit a dynamic new group or new group leader broadly interested in the field of RNA biology in bacteria, archaea, yeast or organelles (e.g. mitochondria). Candidates will be expected to apply for their own funding (ANR, ATIP, ERC). About 40 m2 of equipped laboratory space will be available at the Institut de Biologie Physico-Chimique (IBPC) in Paris, starting from the spring of 2023. The new group will also have access to the crystallography, NMR, mass-spectrometry and functional genomics platforms, in addition to the shared equipment (Imager, ultracentrifuges, microscopes, qRT-PCR …) of the IBPC. Candidates who do not already have a permanent position will be expected to apply to the CNRS to stabilize their employment situation.


The 6 research groups of the EGM currently use structural, biochemical and genetic approaches to study RNA maturation, modification, and post-transcriptional regulation of translation and mRNA decay. We are looking to expand on these areas of interest and on the experimental approaches used.
   Sans titre            Sans titre2


 Sans titre4 Sans titre3




Candidates should send a CV and brief project proposal (<5 pages), including a rationale for joining the EGM, to ciaran.condon@ibpc.fr






Félicitations à Jade Mathis pour le prix du meilleur poster au sifrARN 2022

34A63FB1-0567-443F-A06A-7F7632D960F3_1_201_a


Présentation de l'unité


Le laboratoire «Expression Génétique Microbienne» (EGM, associé à l’Université Paris VII), a été fondé par Marianne Grunberg-Manago au début des années 60. Elle développe des projets de recherche ayant pour objectif l’étude fondamentale de l’expression génétique des micro-organismes (E. coli, B. subtilis, Synechocystis et S. cerevisiae) par des approches génétiques, biochimiques et structurales. L’ARN, sous toutes ses formes, joue un rôle central dans nos travaux qui concernent les étapes clés dans le contrôle de l’expression génétique : la transcription des gènes, la stabilité des ARNm et leur traductibilité. Cette unité (UMR8261) compte environ 45 personnes réparties en six équipes scientifiquement autonomes.


1. Physiologie et régulation de la synthèse protéique (Dirigée par Grégory Boël)


2. Maturation et dégradation de l'ARN (Dirigée par Ciarán Condon)


3. Contrôle de l'expression génétique par les ARNs (Dirigée par Eliane Hajnsdorf et Maude Guillier)


4. Contrôle transcriptionnel et post-transcriptionnel de l'expression génétique (Dirigée par Harald Putzer)


5. ARN hélicases (Dirigée par Kyle Tanner)


6. Biogénèse, architecture et interactions des ARNs (Dirigée par Carine Tisné)






LOGO_CNRS_2019_RVB          UniversiteParisCite_logo_horizontal_couleur_CMJN      logo-ibpc