Thématique de recherche


L'étude du ribosome et de la traduction des protéines a débuté dans les années 60. Les facteurs essentiels permettant de reproduire, in vitro, la traduction, ont été identifiés au début des années 1970. Depuis, les révolutions techniques de la biologie structurale (cristallographie à rayons X et cryo-électromicroscopie) nous permettent d'avoir une vision précise des mécanismes moléculaires de la synthèse des protéines par le ribosome. Néanmoins, même si nous pouvons reproduire la traduction des ARNm in vitro dans des conditions différentes des conditions cellulaires ces essais de traduction in vitro sont bien moins efficaces que la traduction in vivo. Cette observation suggère que certains des mécanismes et/ou des facteurs qui contrôlent le processus de traduction restent inconnus. C'est par exemple, le cas de la famille des protéines ABC-F qui ont été identifiées comme facteurs de traduction que récemment Nos objectifs sont les suivants:

1/ Comprendre au niveau moléculaire et physiologique les mécanismes d'action des facteurs de traduction, nouvellement identifiés, appartenant à la famille des protéines ABC-F.

2/ Identifier et caractériser des facteurs de traduction ou des facteurs qui couplent la traduction à d'autres mécanismes (transcription ou dégradation de l'ARNm), qui n'ont pas encore été identifiés ou caractérisés. Notre principal intérêt est l'aspect fondamental des mécanismes et régulations de la synthèse des protéines, mais nous utilisons également nos observations afin d'améliorer les méthodes de synthèse des protéines in vivo et in vitro.

Nous travaillons avec deux organismes modèles:


ecoli-transparant-01: Escherichia coli


cyano_transparant-02 : Synechocystis

[Plus d'informations...]



Actualités du groupe